« Suite à un accident de voiture qui m’a forcé à rester à la maison pendant plusieurs années, Julie (sa femme) m’a dit que ce serait bien pour moi dans un premier temps et pour nous dans un deuxième temps, d’adopter un animal de compagnie afin de ne pas rester tout seul toute la journée à la maison.

Nous avons donc décidé d’adopter un chat.

Quand nous sommes aller le chercher, c’est le premier de la portée qui est venu auprès de moi et qui est resté sur ma chaussure à jouer avec mes lacets tout le temps ou nous sommes resté chez les personnes qui nous l’on donné. Du coup le choix n’est pas plus compliqué, enfin le choix ce n’est pas moi qui l’ai fait mais plutôt lui en venant vers moi!
De retour à la maison je suis ravi d’avoir ramené ce petit être qui m’accompagne au quotidien depuis ce jour.
Il m’apporte une présence au jour le jour, m’aide à ne pas me sentir seul, il est apaisant.
Son poil est très doux, le caresser me détend et son « ronron » est plus que relaxant.

Nous sommes un peu « fusionnel ». Le fait d’avoir toujours été à la maison depuis son adoption fait qu’il passe son temps à venir me voir, se coucher sur moi et me donner son amour et sa tendresse ce que je lui rend également.
Il est très gentil n’a jamais montré de signe d’agressivité.
C’est vrai que quand le moral n’est pas forcement là, le fait de l’avoir à mes côtés est un puissant anti-dépresseur. J’ai même l’impression que que je ne vais pas bien, il doit le sentir et est plus présent qu’habituellement.

Il partage notre vie et nous apporte un bien-être quotidien. »

« 

Alexandre

.